Lundi 20 novembre 2017
La carrière à fossiles et les fours à chaux de Fosse

Fosse donne son nom à un ruisseau, né sur la commune, qui traverse le Bourg d'iré et se jette dans la Verzée. Le sol, sur plus de 30 hectares, y est formé de calcaire dont l'exploitation avait déjà pénétré en 1868 à plus de 5 mètres de profondeur.

Il s'y présente partout, dans la molasse coquillière, de nombreux fossiles qui, si on en croit les naturalistes de l'époque, n'existent plus depuis bien des siècles.
Les plus curieux étaient des carcasses presque entières de gros requins, des dents de mastodontes. Une de ces dents, plus grosse qu'un oeuf de poule, avait été envoyée à Paris au cabinet d'histoire naturelle vers 1870 par Monsieur RAVAIN, professeur au collège de Combrée.
Des os de baleines, cones, peignes médrapores...

Trois fours à chaux allumés du 15 mars au 15 novembre y occupaient chacun 25 à 30 ouvriers. Le premier, construit en 1825 par Mr JALLOT, médecin à Pouancé ; Le second, plus grand, en 1858, par Mr VIDAL POCHE ; Le troisième, encore plus grand en 1864 par Mr HUBERT.

On peut encore voir également sur place l'ancien bureau du régisseur.

 
Comuneo / eZPublish © Inovagora | Plan du site | Mentions légales | Crédits |
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales